Un peak trek au Népal

Écrire commentaire

Commentaires: 17
  • #1

    Marc (mercredi, 22 novembre 2017 03:39)

    Et voilà, c'est fait, et tout s'est bien passé malgré un début et une première semaine chahutés par une mauvaise météo...Quels beaux souvenirs, et quelle envie de recommencer, encore plus haut !

  • #2

    Marc (mercredi, 22 novembre 2017 22:40)

    Mon beau-frère et ma sœur ont mis un quasiment un an (!) pour préparer ce treck, itinéraire, étapes, sélection d'une agence de Katmandou, voyages, préparation physique, matériels !
    J'ai découvert leur projet à Noël, et je leur ai demandé si je pouvais me joindre à eux, et c'était parti !
    Le plus dur a été de trouver l'agence népalaise et de bien se mettre au point avec elle. L'intérêt étant de faire travailler une agence locale, et de payer deux fois moins cher qu'avec une agence européenne. L'inconvénient c'est que c'est long, compliqué, ça demande de l'énergie, et qu'il y a quand même des aléas et des risques supérieurs à gérer sur place. On n'a rien sans rien !
    Au bilan, on est très content de notre choix !

  • #3

    Marc (mercredi, 22 novembre 2017)

    Notre voyage a duré un mois, et le treck 3 semaines. C'était un treck sportif, un peu exigeant d'un point de vue physique, mais pas dur techniquement, ni risqué...enfin, tant que tout va bien bien sûr !
    Ça a été le cas pour nous : pas de gros bobo, pas de galère, pas de catastrophe météo, pas de gros problème avec notre équipe de guides et de porteurs...
    Il faut juste être bien équipé, un peu entrainé, un peu motivé, un peu de chance, et tout va bien...

  • #4

    Marc (mercredi, 22 novembre 2017 22:55)

    J'avais trouvé acheté mon matériel spécial d'occasion sur le bon coin : chaussures Scarpa Phantom 6000, duvet grand barbat Triple zéro, très grosse doudoune Bering Valandré, chargeur solaire goal zéro, etc...tout ça pour le tiers du prix neuf...
    Le reste je l'avais déjà, ou je l'ai acheté à Katmandou avant le treck, pour 5 à 10 fois moins cher qu'en France !
    J'étais très très bien équipé en gants, en chaussettes (terribles, des Missègle de Lafontasse, qui coutent une fortune, mais qui sont miraculeuses !), et tout et tout.

  • #5

    Marc (mercredi, 22 novembre 2017 23:04)

    Un sac à dos 40 litres, léger et confortable, et un travel-bag étanche de taille moyenne, pour un total de 27 kg. J'étais donc peu chargé, 7 kg pour moi et 20 kg pour le porteur...il faut dire que j'avais fait une sélection très très drastique de matériel, vêtements, hygiène, etc
    Un petit appareil photo (compact à grand capteur 1'' pour une bonne qualité, rechargeable en USB, et plein de cartes mémoire), une tablette pour la lecture, les jeux et les photos de la famille le soir avant de s'endormir, des mots fléchés bien difficiles, des dés, des cartes...et voilà de quoi passer du bon temps le soir sans tomber en dépression !

  • #6

    Marc (mercredi, 22 novembre 2017 23:20)

    Le matériel de montagne (neuf) nous a été prêté par l'agence sur place.
    Tout ce matériel se réfléchit, se liste, se sélectionne avec soin.
    Les matériels et autres qui font toute la différence en rendant la vie plus facile :
    - le matelas isolant type Thermarest
    - la montre solaire multifuseaux, avec altimètre, boussole, etc (non gps, non connectée)
    - la tablette pour les loisirs, le chargeur solaire très sérieux, les piles et batteries de secours
    - les sachets plastiques très grand format zippables étanches pour ranger et protéger ses affaires
    - le récipient à ouverture large pour faire pipi dedans la nuit sans avoir à sortir de la tente
    - la totale de médicaments
    - la totale de soins et de protection des pieds, des lèvres, etc
    - la totale pour l'hygiène (?), le coupe-ongles, les bouchons d'oreille, le masque de sommeil
    - un peu de quoi bricoler : couture, couteau, colle, scotch...
    ...le tout en quantité très minimaliste pour limiter drastiquement le poids.

  • #7

    Marc (mercredi, 22 novembre 2017 23:27)

    Et voilà, tout ça demande ensuite beaucoup de soin pour être sorti, utilisé, et rangé quotidiennement...On fait et on défait ses sacs sans arrêt, il faut être ultra organisé et discipliné, sinon on perd du temps, de l'énergie, et on finit par perdre les affaires !
    Et voilà, y'a plus qu'à marcher et à ouvrir grand les yeux pour découvrir les merveilles autour de nous !

  • #8

    Marc (mercredi, 22 novembre 2017 23:30)

    Et maintenant, je me ferai un plaisir de discuter avec vous !

  • #9

    Marie-Jo (jeudi, 23 novembre 2017 20:49)

    Et moi pendant ce temps-là je me faisais du souci pour toi !

  • #10

    Marc (jeudi, 23 novembre 2017 20:50)

    Eh ben, qu'est-ce-que ce sera alors pour le Barun Tse ?

  • #11

    Bea (vendredi, 24 novembre 2017)

    Respect .

  • #12

    Bea (vendredi, 24 novembre 2017 09:54)

    Toujours plus loin toujours plus haut

  • #13

    Marc (vendredi, 24 novembre 2017 21:35)

    Merci Bea ! Mais tu sais, tout le monde peut faire ce genre de trek, ce n'est pas difficile, c'est juste une très longue randonnée !

  • #14

    Marc (lundi, 27 novembre 2017 22:06)

    Le Vermicelle, c'était plus dur et plus dangereux !

  • #15

    Pierre (jeudi, 30 novembre 2017 18:46)

    merci pour toute ces info et ces magnifiques photo! !

  • #16

    Marc (dimanche, 03 décembre 2017 14:30)

    Yes ! Prochain projet, le Barun tse, 7200 m ! ça te tente ?

  • #17

    Marc (jeudi, 07 décembre 2017 21:35)

    Un mois plus tard, je relis tout ça avec l'impression d'avoir simplement traversé un rêve...Je ne suis plus certain de l'avoir vécu réellement, bizarre non ?