Un voyage au Cap Vert

Impressions de Voyage au Cap vert,

 

Pas si vert que ça ! Désertique, le définirait mieux en cette année de grande sècheresse sur tout l’archipel (4h de pluie en 2017) ; Dépaysement assuré à tous les niveaux : culture, peuplement, activités, paysages ; tout bon voyageur doit s’y couler dedans et se laisser imprégner par cette différence ; le voyage à 2 et sans contrainte de temps est idéal pour ça !

 

Le relief montagneux était par contre bien là et nous a permis de randonner tous les jours à l’assaut des pentes volcaniques abruptes  sur des chemins pavés ancestraux à la sinuosité parfaite ;

 

Nous avons baladé sur 4 îles :

 

- Santa Antao réputée pour ses trekkings,

 

- Sao Nicolaù, peu touristique, appréciée pour sa douceur de vivre et ses pointes volcaniques acérées,

 

- Fogo, son volcan, son cratère avec ses habitants indéracinables, au courage tenace qui reconstruisent leurs maisons sur la lave dévastatrice de l’éruption de 2014 ; Irréel et  fascinant !

 

- Sao Vicente, avec sa capitale, Mindelo, patrie de Césaria Evora, qui fait la fête jusqu’à pas d’heure plus souvent sur des rythmes technos que sur les Sodades et Mornas de la musique Cap Verdienne et qui se donne des airs africains, avec ses marchés grouillants de vie, ses revendeurs, ses puces !

 

Curieux de l’agriculture, nous ne pouvons qu’être admiratifs devant le génie paysan de ces hommes,  qui, sans autre moyen que leurs bras et  leur pioche sont capables de survivre, dans des conditions extrêmes ; témoins les jardins en terrasse, où sur des longueurs considérables par un système ingénieux de rigoles aux pentes progressives, véritable mosaïque,  ils arrivent à cultiver des ignames, le pied dans l’ eau.

 

On comprend aussi que ces jeunes dans les coins les plus reculés et les plus secs, qui n’ont rien matériellement (à part le portable et sa musique), et aucun avenir, pas de travail, n’aient qu’une idée, rejoindre la famille déjà exilée en Europe ou aux States, pour réussir et se sortir de cette misère.

 

Mais s’il y a quelque chose à retenir c’est la joie de vivre et l’accueil chaleureux qu’ils nous ont offerts !

 

 

Martine

Écrire commentaire

Commentaires: 4
  • #1

    Marc (samedi, 20 janvier 2018 23:16)

    Merci pour ce beau et intéressant témoignage. Combien de temps y êtes vous restés ? Vous avez voyagé par vos propres moyens, ou avec une agence ?

  • #2

    martine (dimanche, 21 janvier 2018 14:21)

    Nous sommes partis 4 semaines, un minimum pour pouvoir approfondir les conditions de vie là bas , pour faire de belles rencontres et accepter les retards dans les transferts d' ile en île
    Nous avons voyagé par nos propres moyens , mais avec des points de chute privilégiés (conseillés par amis)où nous avons rencontré des personnes, guides à leurs heures, qui nous ont monté un trek de 5 jours et des randos en boucles, et qui ont contacté et réservé pour nous les hébergements et tout cela gratuitement avec la seule idée de nous faire aimer le Cap vert ...et c' est réussi!

  • #3

    Marc (dimanche, 21 janvier 2018 18:31)

    Ah oui, un sacrément long voyage alors ! Vous avez passé Noël sur place ?

  • #4

    Marie-Jo (dimanche, 21 janvier 2018 19:04)

    Un compte rendu qui fait voyager ! Ces quatre semaines vous ont permis d'apprécier le terrain comme les habitants des îles, c'était un voyage intéressant, riche en découvertes et réussi, c'est super !J'ai envie de partir... Merci Martine d'avoir partagé tes impressions !