Camp d'été 2011

Camp d’été à Arolla

 

Dimanche 10 juillet 2011, nous voilà dans le Val d’Hérens, accueillis par une belle vue sur la Dent Blanche qui domine Evolène.

 

 

Tout au fond de la vallée, le village d’Arolla culmine à 2000 m d’altitude et depuis le camping où nous sommes confortablement installés, nous pouvons rêver aux multiples ascensions qui nous attendent la semaine suivante :

-le Pigne d’Arolla.

 

- l’Aiguille de la Tza.

Lundi 11 juillet, première balade. Nous montons au milieu des pins arolle ; le pin arolle ou pin cembro est l'arbre symbolique de la haute montagne, car il se développe entre 1 700 et 2 400 mètres d'altitude, là où les hivers sont très longs et les températures rigoureuses.

Au bout de deux heures, nous voici à la Cabane de la Tza (2607m)  ; nous poursuivons jusqu’à l’attaque de la voie d’escalade, du beau rocher en perspective.

Le lendemain, cap sur l’autre versant : les aiguilles rouges d’Arolla. De beaux alpages, la Remointse de Pra Gra , la Remoinste du Sex Blanc et de magnifiques points de vue  nous invitent à la pause.

La semaine se poursuivra par d’autre belles randonnées, Le Pas de Chèvres permettant de dominer le Lac des Dix, La Sage au dessus des Haudères, etc…
Seule, une journée de franc mauvais temps nous permettra de découvrir la très belle exposition Monet à la Fondation Giannada de Martigny.

Dimanche 17 juillet, arrive sous la pluie notre guide Jacques Lacaze et Isabelle. Malgré le temps incertain, nous décidons de partir lundi pour la Cabane des Vignettes.

La soirée au refuge sera magnifique et le coucher de soleil vaut à lui seul la montée.

Debout à 5 heures, ciel nuageux et vent fort. L’Evêque, objectif prévu la veille au soir, avec sa belle pente de neige montant presque au sommet,(photo 1) est remis à une date ultérieure.

On se contentera du Pigne d’Arolla, si la météo veut bien se maintenir .

 

Ca y est, nous sommes au sommet du Pigne (3772m)  et comme le beau temps tient le coup, Jacques décide de descendre par le glacier de Cheilon.
Nous pouvons admirer la belle arête neigeuse du Mont blanc de Cheilon (photo 2), avant de descendre vers la Cabane des Dix. (photos 3 et 4)

Nous n’avons pas quitté le glacier que le grésil, la neige et la pluie nous rattrapent.  Il ne nous reste plus qu’à remonter le Pas de Chèvres et descendre vers Arolla, trempés comme des soupes suisses.

Mercredi matin, le plafond est juste au dessus du camping, il pleut toujours et les prévisions météo sont très pessimistes pour le reste de la semaine. En cette troisième semaine de juillet, il semble que le mauvais temps se soit installé un peu partout sur les Alpes et même sur la majeure partie de la France. Après bien des discussions, la mort dans l’âme, on décide de suspendre le camp d’été à Arolla et de se reporter sur les Pyrénées les 20 et 21 Août.