Voyage en Bolivie du 23 juillet au 19 août 2012.

 

Quatre semaines en Bolivie, c’est peu, tant il y a de choses à voir et à faire,  dans ce pays grand deux fois comme la France.

Quatre semaines essentiellement sur l’Altiplano entre 3600 m et 5000 m, pour découvrir,  s’acclimater et effectuer l’ascension du Huyana Potosi un sommet de 6088 m.

Quatre filles, une partie  de l’équipe féminine, l’autre partie ayant préféré les montagnes françaises. 

Nous avons organisé notre voyage « sur mesure ». Après plusieurs devis, notre choix s’est porté  sur l’agence locale  « Lipiko tours » qui s’est chargée de toute la logistique.

Notre voyage a été organisé de la façon suivante : 11 jours de tourisme/ 13 jours de trek/ 1 jour d’ascension.

 

Tourisme 

 

Découverte de la Paz, la vallée de la Lune et le lac Titicaca avec Daniel Valdivia notre guide bolivien.

 

1 h 15 du matin, arrivée à la Paz,  après 21 heures de voyage nous sommes hébergées à « la Poseda de la abuela » qui sera notre hôtel attitré  dans la capitale bolivienne.

La Paz, une des villes les hautes du monde (3600 m) une ville construite dans une cuvette, faite de montées et de descentes, des montagnes russes à l’intérieur de la ville. Une ville qui s’anime et se pare de couleurs le matin. L’artisanat bolivien et  les vendeurs divers et variés s’étalent et colorent  les rues pour le bonheur des yeux.  Un volcan, l’Illimani,  coiffé de neige, domine la ville du haut de ses 6462 m.

Notre première soirée à la Paz sera guidée par Sylvain (un tarnais!)et sa compagne. Sylvain vit à la Paz depuis deux ans et sera bientôt de retour chez nous. 

 

Le lendemain nous partons avec Daniel, notre guide,  à la découverte de la Paz et  de la vallée de la lune  qui se trouve à environ 10 km  de la capitale. Une balade sympathique dans une zone érodée et désertique où les éléments ont sculpté la terre.   

 

Toujours en compagnie de Daniel, nous resterons 3 jours au  Lac Titicaca  situé  à 3636 mètres d'altitude. Il s'agit de la plus haute surface navigable du monde.

A Copacabana, la principale ville du lac côté bolivien, nous ferons une visite de l’église, un petit tour de l’île et mangerons une truite sur une des îles flottantes. Le lendemain nous partons sur une des îles du lac, sur l’isla del Sol, pour un trek d'une journée.

Une balade magnifique avec la cordillère Royale en toile de fond. Découverte des ruines de la civilisation de Tianhuanaco qui a rayonné entre l'an 600 et 1000 de notre ère, dont les Incas se sont largement inspirés par la suite. Daniel sera intarissable sur la question. Nous dormirons dans l'hôtel écologique  de Palla khasa.

Le lendemain, levées très tôt,  nous assistons au lever du soleil sur le lac Titicaca dans un froid glacial. Sur le chemin de  retour vers  la Paz, nous ferons un arrêt chez le fabricant de totora(roseaux qui bordent le lac Titicaca et qui sert à la fabrication des bateaux) puis nous rentrerons rapidement pour assister  à "la gran poder".

Un carnaval,  où défilent et dansent des milliers d'étudiants de 8 h du matin à la tombée de la nuit. Chaque université présente une danse traditionnelle de la Bolivie, en costume local, et doit se  montrer sous son meilleur jour lors de la fête : question de prestige ! Les costumes sont somptueux et très...onéreux pour les Boliviens. 

 

TOURISME : le Salar de Uyuni et le Sud Lipez

 

Nous revenons à la Paz et le lendemain nous prenons l’avion pour Uyuni, à la découverte du Salar et du Sud Lipez.

Vestige d’une mer asséchée, dont il ne reste plus qu’une vaste  étendue de sel, le salar de Uyuni est  un lieu fascinant et certainement  unique au monde.

Grand comme deux départements français, dans ce désert la vie n’a pas renoncé, sur une île volcanique, une armée de cactus géants, résistent au vent et  au temps. Autres curiosités, les hôtels de sel, nous passerons une nuit très confortable  dans l’un de ces hôtels. Un peu de marche, nous effectuerons une randonnée qui nous mènera au deuxième mirador  du volcan Tunupa.

En rentrant nous ferons un petit détour par la grotte  pour les saluer les momies de Coquesa.

Nous poursuivons  le voyage vers le Sud de la Bolivie : le Sud Lipez. Cette région est réputée pour ses vents glaciaux, ses geysers qui cohabitent avec les lagunes colorées et ses flamants roses qui restent imperturbables à l’hostilité du climat.

Nous découvrons les lagunes, toutes plus belles les une que les autres, mais parfois nous sommes obligées de découvrir le paysage depuis le voiture tant le vent souffle fort et froid. Nous sommes entre 4200 m et 4900 m  et là encore la vie est bien présente, des  flamants roses, des alpagas,  des  vigognes et quelques hommes vivent en toute quiétude.

Arrêt aux geysers de «  la  Mañana del sol », à 4925 m d'altitude. Nous nous baladerons parmi les fumerolles et les mares de boues  bouillonnante, gueules béantes, elles sont prêtes à nous engloutir, le site est sans aucune protection, faut pas trébucher !

Halte aussi aux "Termas de Polques", un bain thermal prisé des touristes. Comme une majorité de touristes, nous prendrons nous aussi notre bain chaud matinal.

Retour à la Paz et fini le 4X4 nous partons pour 13 jours de trek.

 

Trek dans La trans-cordillère royale

 

Les choses sérieuses vont commencer. La trans-cordillère royale est un trek exigeant. Il s’étend sur 160 km, nous passerons 11 cols à 5000 m et descendrons des pentes assez raides. Les efforts à fournir sont intenses, il faut gérer l’altitude et les nuits glaciales. Des températures nocturnes qui tombent à -6 -8°.

Le début du trek a été difficile, puis les organismes se sont adaptés !

Le grand air, les grands espaces, la vue imprenable sur de nombreux sommets, sur les glaciers, sur le lac Titicaca, pas de touristes, l’itinéraire est grandiose et compense les efforts fournis.

Nous terminerons le trek par l’ascension du Huayna Potosi. Parties à 2 heures du matin, nous serons au sommet vers 7 h pour le lever du soleil.

Le huayna Potosi est considéré comme un sommet facile ! Pas du tout ! C'est un sommet qui ne nécessite pas de compétences techniques en escalade ou en alpinisme, mais on souffle, on souffre un peu, voire beaucoup car la fin du parcours est raide. C'est un magnifique glacier, une magnifique course...mais qui se mérite !

Notre aventure bolivienne se termine par le retour à La Paz où nous retrouvons le confort : lit, douche, etc...

 

Brigitte.

Photos Christine, Maryse,  Brigitte