37 LE SENTIER CATHARE  2ème partie du 21 au 28 mai 2016

 

Samedi 21 mai : Bugarach gite d’étape
Nous commençons la semaine par la visite de Rennes le Château. Le trésor de l’abbé Saunières est là, caché sous nos pieds, et notre excellente guide Stéphane aiguise notre curiosité durant deux bonnes heures. Nous passons la soirée à la Maison de la Nature et de la Rando à Bugarach, très bonne adresse.

Dimanche 22 mai : de Bugarach à Quillan 24 Km, 6h, 1060m.
Nous quittons les Hautes-Corbières et les montagnes pyrénéennes s’annoncent en fanfare. Nous passons au pied du château du Bezu, perché sur une crête et nous arrivons sous la pluie à Quillan, au terme d’une longue étape. Nous logerons au gite d’étape La Forge de Quillan.

Lundi 23 mai : de Quillan à Puivert  22 km, 5h30, 890m.
Nous montons sur le plateau par le beau village de Ginoles et nous passons de l’olivier méditerranéen aux profondes hêtraies et sapinières pyrénéennes. De col en col, de forêt en forêt, le sentier grimpe jusqu’à Nébias et nous amène au château de Puivert où les troubadours chantaient l'amour courtois...
Très bon accueil au gite d’étape Relais des Marionettes, ou nous fêtons l’anniversaire de Jean.

Mardi 24 mai : De Puivert à Espezel  18 km, 4h, 640m.
Depuis le magnifique Quercorb, nous grimpons par des pistes forestières vers le hameau de l’Escale, sur les traces et le souvenir des résistants du maquis de Picaussel. Le hameau a été entièrement reconstruit après sa destruction par les Allemands en 1944 et nous visitons le mémorial. Nous atteignons ensuite sur les hauts plateaux du Pays de Sault, propices à la sylviculture et l’élevage et abritant une faune sauvage d’exception.
Un repas pantagruélique nous attend chez Petit Louis au gite d’étape d’Espezel.

Mercredi 25 mai : de Espezel à Comus   20 km, 4h30, 620m.

Cette fois, les Pyrénées sont bien là. Cette magnifique étape qui culmine à plus de 1000 m d’altitude nous emmènera à travers estives et forêts, en franchissant plusieurs cols et en rencontrant de nombreux troupeaux de vaches, de brebis ou de chèvres. Sur le plateau fleuri de Languerail nous apercevrons Montségur et Roquefixade. Nous sommes hébergés au confortable gite d’étape de Comus.

Jeudi 26 mai : de Comus à Montségur  18 km, 4h30, 800m.
Nous quittons l’Aude pour passer en Ariège par les surprenantes gorges de la Frau. Le sentier gagne ensuite l’imposant château de Montségur, symbole de la résistance de l’église cathare face à l’église de Rome mais aussi au roi de France. Monique nous commente la visite.
Nous sommes hébergés au gite d’étape de Jean Luc Massera du village de Montségur.

Vendredi 27 mai : de Montségur à Roquefixade  18 Km, 4h, 670m.
Nous profitons encore de la traversée du verdoyant Pays d’Olmes, avant de découvrir les vestiges du château de Roquefixade sur son nid d’aigle.
La soirée à l’Auberge Les Troubadours de Roquefixade, chez Jennifer Parker Brown est exceptionnelle : accueil musical par le maitre des lieux, excellent repas et spectacle animé par un troubadour.

Samedi 28 mai : de Roquefixade à Foix  18 Km, 4h30, 550m.

Fin de l’histoire. Après avoir traversé la forêt de Pradière, il ne nous restera plus qu’à descendre vers Foix  pour refermer la parenthèse Cathare. Nous prenons la route du retour sous de noirs nuages après une semaine de grand beau temps.

 

D’après les calculs de Jean-Paul, sur les deux semaines de Port La Nouvelle à Foix, nous avons parcouru 262 km, en 62 h 36 de marche effective pour un dénivelé cumulé positif de 11 364 m.