3 Cabrespine le 16 octobre

Nous nous sommes retrouvés à Cabrespine, puis en suivant un sentier bien marqué, nous sommes passés à côté d’une capitelle - abri dans lequel on rangeait autrefois les outils- puis à proximité d’une bergerie ou peut-être d’une glacière dont le toit aujourd’hui disparu est au niveau du sol.

Nous avons cassé la croûte près du roc du Tonerre face au Pic de Nore et des éoliennes voisines. Plus loin, nos yeux ravis par les couleurs de l’automne, nous avons traversé le Gelpigoun, suivi l’agréable crête de Quiersboulou pour rejoindre Serremijeanne et revenir à Cabrespine.

Merci à Monique pour cette rando sportive sur le versant sud de la montagne noire avec un dénivelé de plus de 900 m.

Chantal