56 Semaine de trek des 3 vallées dans le Béarn juin 2018

 

Jardin botanique ou trek des 3 vallées Ossau, Aspe,  Barétous

 

 

 

Grâce a Christine nous avons pu partir, Castrais et Albigeois, en direction du Béarn...

 

 

Première boucle dimanche pour se mettre en jambe...mais quelle boucle ! Départ d'Eaux Chaudes en passant par Laruns, la cabane d'Arnoutord, le col de la Besse 1711 m.

 

Magnifique montée au milieu d'une multitude de fleurs: anémones, pavots, ancolies, gentianes, fritillaires, asphodèles, lathrees clandestines que nous retrouverons tout au long de notre parcours. Merci Jean pour ton cours de botanique... J'ai dû déjà en oublier!

 

Fête des pères oblige nous accordons aux papas deux moments de sieste (dans la cabane et au col) qui permettent aux plus vaillants de s'orienter pour nommer les sommets qui se dégagent au loin. 

 

Descente au milieu de ruisseaux et forêt de hêtres pour atteindre enfin le pont d'Enfer et sa cascade vrombissante ! Bilan de la course +- 1400m de dénivelé...pas mal pour démarrer!

 

 

 

2ième étape lundi avec tout l'attirail sur le dos. Elle nous amène au bout de 21 km à Accous.

 

Surprenantes gorges du Bitet par leur profondeur et le volume d'eau y circulant. Pause à la cabane de la Laiterine avant d'attaquer le col d'Iseye et son énorme névé. Rencontre avec les bergers allant à la cabane préparer l'estive. Un peu plus bas la cabane de Lapassa est déjà active berger et brebis sont arrivés. Accous est en vue, ouf!

 

 

 

3ième étape plus tranquille pour atteindre Lescun, 1000m de dénivelé dans nos pattes quand même !

Nous apprécions les passages en forêt, les bains de pieds (pour certains car les passages à gué sont délicats !) vu la chaleur des derniers jours du printemps, la vue imprenable de la crête d'Ourtasse sur le cirque de Lescun : Pic d'Anie, table des trois rois, grande aiguille d'Ansabere...

 

 

 

4ième étape et pas monotone!

 

De bon matin chaleur de plomb, heureusement sous le couvert de la forêt avec ses plantes ses fleurs ses lichens et le bourdonnement d'un hélicoptère.

 

Au sortir de la forêt changement de décors : cailloux, falaises, eaux vives, cabane du Cap de la Baitch point de largage de notre hélico ravitailleur : la saison se prépare pour les bergers.

 

Les choses sérieuses commencent : il faut attaquer le Pas d'Azuns 1873m, le Pas de l'Osque 1926m  mettre les mains ou la corde ! Un régal !

 

Nouveau décor : nous voici dans les lapiaz, le sentier est un véritable labyrinthe. Le refuge de la Pierre Saint Martin est en vue mais dans combien de temps allons nous y arriver ?

 

 

 

Dernier jour, pas possible de gravir le Pic d'Anie, trop de neige...Christine a plus d'un tour dans son sac, elle nous emmène vers la cabane de Camplong puis d'Icheus ou nous avons eu le plaisir de rencontrer et discuter avec le clone de Jean Lassale...rugby bien sûr, montagne, berger, politique!

 

Retour avec arrêt à l'abreuvoir de la cabane de Camplong pour se rafraichir, remplir les gourdes d'eau pure et faire une opération lavandière !!!

 

 

 

Aucun regret de ne pas assister a la fête de la musique, les troupeaux de vaches et de brebis sont là autour du refuge avec leurs clarines, nos yeux à chaque étape se sont émerveillés devant ces paysages à couper le souffle et ces pelouses parsemées de fleurs multicolores.

 

 

 

Merci Christine nous reviendrons !