88 Semaine de randonnée entre Ubaye et Queyras, août 2020

 

Semaine Ubaye et Queyras, août 2020

 

Belle semaine dans l’Ubaye et le Queyras qui m’a permis de mettre les deux devises du CAF à l’épreuve :

 

- Toujours plus haut !

- Savoir renoncer !

 

Toujours plus haut pour le tour des Aiguilles du Chambeyron...

 

Mardi, mise en jambe si l’on peut dire sur quelques kilomètres de « plat » avant d’attaquer heureusement en forêt donc à l’ombre (il y fait moins chaud !) une montée radicale sur une pente à 35/40% qui nous amène 600 m plus haut sur le vallon d’Aval couvert d’edelweiss.

 

L’ascension n’est pas terminée puisque 660 m de plus nous attendent pour atteindre le Pas de la Souvagea par un sentier fantôme au milieu des éboulis... un pas en avant... deux en arrière !

 

Enfin au col le refuge du Chambeyron 2500m est en vue, une descente tranquille nous y conduit au milieu des marmottes.

 

 

Le lendemain retour à Maljasset, avec pas moins de 4 cols à franchir :

   - col de la Gipière 2948 m porte sur l’Italie,

   - col de l’Infernetto 2783m, qui porte bien son nom !

   - col de Ciaslaras 2931m, qui paraît imprenable !

   - col de Marinet 2787 m, qui nous ramène en France.

 

Enfin nous en avons fini avec ces ascensions mortelles mais au combien gratifiantes : panoramas à couper le souffle, roches aux formes et aux couleurs inattendues, merveilleux lacs déclinants toute une gamme de bleus ou de verts... sans oublier la faune et la flore adaptées à cet environnement.

 

Voilà pour ma part j’ai appliqué la devise : « savoir s’arrêter »... je les ai donc laissés partir sur le Tour de la Font Sancte, mais l’organisation sans faille de Christine a su me trouver un nouveau job... J’ai pu les alléger en faisant le sherpa en voiture !

 

Merci Christine Georgette Claires Jean Patou pour votre collaboration et bonne humeur.

 

Janine

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Bonjour à tous,

 

J'espère que vous êtes bien reposés.

Merci Janine pour ce compte rendu des 2 premiers jours. Je poursuis avec quelques lignes pour la suite. Les photos vont suivre mais il faut que je trie un peu.

 

Après cette deuxième journée fatigante mais qui fut la plus belle du séjour, nous retrouvons le gite de Maljasset et son accueil toujours aussi chaleureux pour un repos bien mérité et un savoureux repas.

 

Le lendemain, nous repartons pour 3 jours autour de la Fonsancte. Nous remontons le joli vallon verdoyant des Houerts jusqu'au col du même nom à 2821m, beaucoup plus minéral et dominant les lac vert et bleu. La redescente se fait par le vallon d'Escreins jusqu'au refuge de Basse-Rua. Vallon impressionnant par la largeur du lit de la rivière et de tous ses affluents. Il ne doit pas faire bon de se promener dans le coin par temps d'orage !

 

Autour du refuge, il ne reste qu'une église et quelques ruines, vestiges d'un hameau abandonné il y a 100 ans.

 

Nous poursuivons notre tour jusqu'à Ceillac par un grand tour dans les alpages désertés et une longue ligne de crête menant au pied du pic d'Escreins.

 

Superbe panorama sur les Ecrins, Rochebrune et nombre de sommets que nous ne savons pas nommer, mais que c'est beau !

 

Après une pause dans la civilisation où nous retrouvons Jeanine avec grand plaisir, nous terminons notre circuit par le lac miroir, le lac St Anne et le col Girardin à 2699 m et une dernière descente sur Maljasset où nous prenons le temps d'admirer les différents vallons où nous avons usé nos semelles.

 

Nous avons eu un temps exceptionnel et une très belle lumière. C'est un très bel endroit, assez minéral mais les couleurs des roches, des lacs et la multitude de sommets effilés offre des paysages grandioses.

 

Merci à Jean-Marie qui a soufflé l'idée à Christine notre organisatrice en chef.

 

Bisous à tous

 

Claire