Raquettes à neige

Traversée du haut Jura en raquette

Du 19 au 25 février 2012


(Chantal, Elise, Maryse, Christine, Monique, Brigitte, Patrick, Christian)


Dimanche 19 février : Albi/Castres – La Chapelle des Bois (1 080 m) :

Pour ce départ dans le Haut Jura, le rendez-vous était fixé à 6h 30 à  Mazamet. Mais Christian accaparé par le maître des songes n’entendra pas le réveil et nous ne partirons qu’à 7h 30 !!! Il ne sera  pardonné que dans la soirée après avoir offert un « côte du Jura » Chardonnay vieilles vignes.

Comme le Massif Central est  encore encombré par la neige et par les températures glaciales, nous suivront l’itinéraire de la vallée du  Rhône. Arrêt sur le trajet pour un pique-nique gargantuesque ! Tout doit être mangé car personne ne veux porter les restes dans le sac à dos.

Arrivés à la Pesse à 15h30, nous laissons les voitures et deux taxis nous emmènent sur le lieu de départ à la Chapelle des bois. Personnages très sympathiques qui nous expliqueront le long du trajet l’économie locale du haut Jura :

Ste Claude : fabrication des pipes en bois de bruyère mais aussi reconnue pour la taille des pierres de diamant (la Suisse n’est pas loin).

Morez : fabrication des lunettes

Oyonnax : la vallée de la plasturgie

Bois d’Amont : la fabrication des boîtes à fromage, travail du bois d’épicéa.

Les Jurassiens sont reconnus pour leur savoir faire manuel. Faut dire aussi que l’hiver est long, très long… dans le Jura et qu’il était difficile de circuler, fallait donc s’occuper à la maison.

Hébergement en demi-pension au gîte d’étape chez l’Aimé à La Chapelle des Bois. On a bien mangé (fondue au comté, ceux qui ne sont pas rassasiés, cassent des œufs pour terminer le fromage qui reste dans le plat !), on a bien bu, on s’est bien lavé, on a bien ri, on a bien dormi. Une adresse que l’on recommande.

 

Lundi 20 février : La Chapelle des Bois – Bois d’Amont (1 060 m) :


De la Chapelle des Bois, nous remontons  la forêt du Risoux pour atteindre   le belvédère de La Roche Bernard. Aujourd’hui nous  travaillons  l’orientation et prenons un azimut pour nous rendre au chalet Gaillard. Nous bartassons 1h30 dans la neige et retrouvons la piste à raquette. Après le pique nique  au chalet Gaillard, nous descendons à bois d’Amont. La bise qui vient de Suisse est glaciale, la visite au musée de la Boissellerie s’impose. Il y fait chaud, le personnel est sympathique et la visite guidée très intéressante, nous y resterons plus de deux heures ! Cette maison musée restaurée par des bénévoles, mérite vraiment le détour.

 http://www.museedelaboissellerie.com/

Hébergement en demi-pension au gîte d’étape Les Guinches à Bois d’Amont. Une adresse à éviter.

 

 

Mardi 21 février : Bois d’Amont – Les Rousses (1 100 m) :


Superbe journée avec un  démarrage assez sévère dans La forêt suisse. Un parcours assez sauvage dans la forêt de Noirmont, avec des combes immenses, un neige étincelante,  sans aucune trace. C’est le  paradis du ski nordique et le lieu mythique   de la Transjurassienne, la plus grande course de ski de fond de France, et l'une des plus longues du monde. Arrivés au Mont Sala, nous avons une vue impressionnante sur  les  Alpes. Une superbe vue  panoramique sur  400 km, des Alpes autrichiennes aux écrins. La journée est encore longue et  un bon dénivelé nous attend après le Creux du croux. Au sommet, l’itinéraire nous indique de continuer mais décidons de descendre direct sur la station de ski car nous devons  prendre le dernier  skibus qui nous conduira au gîte. Nous bartassons dans les bois et arrivons juste 5mn avant la navette ! Nuit au gîte de la Frasse prêt des Rousses. Superbe gîte, on a bien mangé (morbiflette et tarte aux myrtilles), on a bien ri, on a bien bu. Par contre, on ne s’est pas bien lavé (pas de douches) et on a pas bien dormi ! Un gîte magnifique mais avec une seule pièce pour manger et pour dormir, d’où une forte promiscuité... 

Mercredi 22 février : Les Rousses – Lajoux (1 170 m) :


Itinéraire dans la forêt du Massacre pour rejoindre, l’épicéa muté,  la Combe à La Chèvre et Lajoux. Les noms des lieux n’étaient pas trop engageants mais tout s’est bien passé pour nous. Aucune sauvagerie sur l’itinéraire. Nous avons mangé au soleil, à  «la  Regarde » puis avons tenté le point de vue dans la forêt de la Guillaume. Nous n'avons pas trouvé le point de vue! Nous  avons poursuivi l’itinéraire par le chalet de" très combe". Arrêt à la fromagerie et nuit au gîte d’étape  Les Fournets à Lajoux. On a bien mangé, on a bien bu, on a bien ri, on s‘est bien lavé, on a bien dormi. Mérite le détour. 

 

Jeudi 23 février : Lajoux – Bellecombe (1 250 m) :


Départ de Lajoux, la journée est moins ensoleillée. Nous traversons une zone très vallonnée et mangeons à la chapelle du lieu dit la « Cariche ». Un vacancier qui connaît bien les lieux nous raconte l’historique  des lieux et nous apprend que c’est la chapelle d’une ancienne colonie de vacances et qu’elle a été construite en 1937. Avant Boulème nous prenons un peu la route puis nous remontons dans une zone avec un habitat rural très dispersé. De grandes fermes, avec la façade ouest recouverte par des tavaillons ( sorte de planchettes de bois qui protègent les toitures et les façades, des intempéries). Cette partie de l’itinéraire est moins sauvage, nous rencontrons de nombreux skieurs,des chiens de traineaux qui baladent les vacanciers etc…Nous arrivons au gîte «  la dalue » une bâtisse chaleureuse mais un accueil un peu froid. Au menu, langue de boeuf   fumée et pommes de terre au bleu de Gex, une spécialité locale. Cela aurait pu être bon mais les patates n’étaient pas cuites !!  

 

Vendredi 24 février : Bellecombe - La Pesse (1 170 m) :


Notre dernière journée de marche démarre sous un soleil très généreux. Nous longeons de belles pistes de ski de fond. C’est  au crêt au Merle que nous mangerons  avec une vue sur le crêt de Chalam. Nous redescendons vers le refuge du Berbois pour faire comme de nombreux skieurs, une pause skibar.  Nous aurons beaucoup de mal à reprendre nos sacs à dos mais finalement nous arriverons à la Pesse en fin d’après midi et nous serons hébergés dans le magnifique gîte des Tavaillons. Super accueil, super repas, super gîte.

 

 

samedi 25 février : La Pesse – Albi/Castres :

Retour sur Albi/Castres.

 

Encore merci à Christine pour l’organisation du séjour  et du choix de l’itinéraire.  

Brigitte 

photos: Chantal, Brigitte

 

Carte IGN :

- 3327 ET : Morez – Les Rousses

- 3328 OT : Crêt de la Neige/PNR du Haut jura